En pleine crise de pandémie, des tentatives d’arnaques informatiques circulent sur les réseaux sociaux et boîtes mails afin de s’emparer de vos informations personnelles. Prudence !

La nature a horreur du vide, et les cybercriminels adorent l’effervescence des crises internationales. C’est le moment rêvé d’adresser des millions d’emails, usurpant identité, logo, des ONG, des centres des impôts, des institutions gouvernementales… et même des entreprises cibles.

Bonne nouvelle, pour atteindre leur objectif (récupérer des données personnelles et/ou de l’argent), ils ont besoin de vous.

Une règle d’or : ne vous précipitez pas.

Suivi d’épidémie : Attention aux applis frauduleuses

Les applis se téléchargent uniquement depuis les plateformes officielles Google Play, Apple Store etc. Ne téléchargez pas d’application mobile aussi séduisante soit-elle depuis d’autres plateformes ou sites.

Ainsi, le site coronavirusmap.com qui propose une carte interactive de l’évolution de la pandémie est en réalité un piège, un “malware” (logiciel malveillant) qui va enregistrer toutes les données de votre téléphone ou ordinateur (infos personnelles, historique etc.).

Ou encore « COVID19 Tracker », une application pour Android qui une fois les alertes en temps réel activées, va installer un “ransomware”, bloquer le téléphone et demander une rançon pour le débloquer…

Dérogation de déplacement : Gare aux générateurs d’attestation

Certains sites proposent de vous fournir automatiquement l’attestation à condition de renseigner ses informations personnelles, son adresse, sa date de naissance, sa signature…

Le risque ? Que ces informations soient mises à disposition de pirates informatiques, que le site vous renvoie vers des pages ou des logiciels malveillants.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) appelle à la méfiance et conseille d’imprimer l’attestation ou de la recopier.

Emails « officiels » : Ne téléchargez rien

Un email du Crédit Agricole, des impôts ou de l’OMS vous enjoint de télécharger un document Word, PDF ou autre ? Ne cliquez pas, ne téléchargez rien.

Pourquoi ? Parce que ces organismes ne vous demanderaient jamais de télécharger quoi que ce soit.

En aucune circonstance.

C’est une des arnaques informatiques les plus courantes. La mise en scène est sans doute réussie mais ne soyez pas dupe, il en va de la sécurité de vos données et de celle de votre entreprise.

Dérogation de déplacement : Elle est gratuite !

Sur son compte Facebook, la gendarmerie des Yvelines met en garde contre une escroquerie à la dérogation de déplacement. “Cette attestation est GRATUITE et téléchargeable! N’en achetez pas à 100€ sur un site de vente”.

Toujours dans l’Hexagone, à Béziers, d’autres personnes proposaient de vendre ces attestations 5€ l’unité… L’attestation est gratuite et se télécharge uniquement sur le site interieur.gouv.fr et gouvernement.fr

Mots de passe : Jamais par email pour éviter les arnaques informatiques

Vous avez besoin de partager des mots de passe et d’accès pour mettre en place les outils de télétravail de votre entreprise ? Ne les communiquez pas par emails mais privilégiez un contact direct au téléphone.

Email : Repérez les fautes d’orthographe et de grammaire

Même si les cybercriminels disposent sans aucun doute de correcteur automatique, les erreurs et incohérences subsistent malgré tout dans une majorité d’emails d’arnaque.

Ne ressortez pas votre Bescherelle mais lisez attentivement et en prenant le temps. Ce temps là est l’ennemi juré du cybercriminel qui compte sur votre instinct et votre empressement. Soyez plus malin : temporisez.