Un service de nettoyage, de customisation et de restauration. C’est la promesse de Belpair, marque guyanaise créée par Axel Loupeda. Avec son équipe, l’entrepreneur de 25 ans vient d’inaugurer la première boutique au centre-ville de Cayenne. – Photo Mathieu Delmer

Axel fait partie de cette nouvelle génération qui s’inquiète pour le développement territorial guyanais : est-ce que ce développement respecte l’environnement et les cultures ?

Sa boutique, qui a été inaugurée en octobre dernier, partage cette vision. Un concept-store qui propose un « service durable » entre nettoyage, restauration ou encore personnalisation de sneakers. 

Artisan et designer 

D’un parcours atypique, après avoir obtenu son BTS international, Axel reçoit une bourse d’étude aux États-Unis grâce au football, en 2014. C’est durant ce séjour qu’il commence ses recherches sur les sneakers.

« Dans mon université, j’avais remarqué qu’il y avait un échange de service entre les étudiants. Certains customisaient leurs sneakers, d’autres nettoyaient… Donner un nouveau style aux paires usées était à la mode. »

Puis après quelques années dans cette université américaine, Axel commence sa vie professionnelle en tant qu’acheteur puis consultant en création d’entreprise et formation en Guyane.

C’est en 2018, dans son atelier-maison, qu’il donne vie au concept et commence ses premières créations : des sneakers personnalisées.

Avec des clients de plus en plus nombreux, Axel décide alors de se dédier entièrement à son entreprise et va même jusqu’à proposer d’autres services : le nettoyage et la restauration de sneakers. 

Belpair, un concept-store au service de l’art 

La boutique possède un espace hybride, entre les divers services proposés par la marque et un endroit dédié à l’art, avec la création d’une bibliothèque pour la culture des sneakers et le street-art.

Pour rendre hommage aux artistes locaux, un mur leur a été dédié, et certains ont déjà laissé leurs traces. « Je trouve que c’est important de donner la parole aux artistes car ils font partie de la culture locale. Quand on ne connaît pas bien, il faut demander à ceux qui connaissent mieux. »

Bien qu’ayant réalisé une partie de ses études à l’étranger, Axel considère que l’expérience à l’international peut être aussi enrichissante pour développer son commerce local, qu’elle peut être bouleversante.

« On a souvent tendance à vouloir reproduire sur place ce que nous avons vu ailleurs. Il faut savoir équilibrer, car on peut trouver de bonnes choses, mais ce n’est pas toujours le cas. »

« Au lieu d’imiter les autres, on pourrait plutôt proposer d’adapter quelques idées dans notre contexte à nous. On est parti et on a changé évidement. Ce n’est pas pour autant qu’il faudrait changer les gens, leur manière de vivre ou leurs habitudes, une fois de retour au péyi. »

Pour fidéliser ses clients, Belpair proposera un abonnement pour qu’ils puissent utiliser tous les services de la marque – customisation, nettoyage et restauration – durant toute l’année.

Axel explique aussi que la relation qu’il a entretenue avec ses clients durant les premières années de l’entreprise, lui a permis de mieux comprendre les enjeux liés à la culture et à l’identité.

Les customisations avec le drapeau guyanais font partie du choix numéro un de ses clients. « Ils sont fiers de leurs origines, et ils voudraient que tout le monde sache d’où ils viennent; tu pars découvrir le monde accompagné d’un symbole de chez toi, et c’est comme si toute une culture te suivait. » 

Ne pas commettre les mêmes erreurs

En plus d’une valorisation artistique et d’un soutien à la reconnaissance identitaire, Belpair s’engage en faveur du respect de l’environnement : « Pouvoir proposer une consommation locale et alternative fait partie de nos valeurs. Au lieu de jeter, on préfère augmenter la durée de vie. La paire de chaussure la plus écologique que nous avons, est celle que nous possédons déjà. »

« Souvent nos chaussures ont une histoire, elles ont été portées lors d’un mariage, lors d’une rencontre importante ou un événement marquant. Pourquoi ne leur pas donner une deuxième vie ? »

Axel LOUPEDA 
+594 694 46 88 90
www.belpair.fr 
Instagram @belpair