Pour sa 21e édition, du 31 mai au 2 juin 2024, le ministère de la Culture a choisi de donner un coup de projecteur sur les « cinq sens au jardin ». La DAC de Guadeloupe et des Îles du Nord coordonne cet événement national. Une occasion de découvrir la variété et la richesse des jardins du territoire.

Texte Sandrine Chopot – Photo Lou Denim

Rendez-vous aux Jardins

Rendez-vous aux Jardins est une manifestation nationale ayant pour objectif la mise en valeur, la richesse, la variété des parcs et jardins, historiques et contemporains, la préservation d’une nature cultivée sur tout le territoire. C’est aussi l’occasion de sensibiliser les visiteurs aux actions mises en œuvre par le ministère de la Culture et les différents partenaires privés et publics, pour conserver, restaurer les jardins protégés au titre des Monuments historiques et transmettre des savoirs et savoir-faire.

Lire Aussi | Terre de Blues, destination festivalière 

Exalter les cinq sens

jardin

Joyeuse et fédératrice « l’édition de cette année, sous le signe des “Cinq sens au jardin” met l’accent sur le jardin comme cet espace d’expériences et de sensations, où les parfums, les couleurs et les sons se répondent », souligne Rachida Dati, ministre de la Culture.

Passionnés de botanique mais aussi flâneurs, pourront s’émerveiller devant un massif en pleine floraison, respirer un parfum délicieux au détour d’une allée, goûter un fruit juteux cueilli sur un arbuste, écouter le murmure des feuilles animées par la brise, ressentir le piquant d’un tronc d’arbre… Petits et grands découvriront que le jardin peut aussi soigner, soulager, apaiser, dynamiser et que certaines plantes sont réputées pour leurs vertus thérapeutiques.

En Guadeloupe, de multiples jardins publics ou privés ouvriront leurs portes. La journée du 31 mai sera dédiée aux scolaires tandis que les 1er et 2 juin, les visiteurs pourront découvrir leur patrimoine vert et ceux qui en prennent soin.

Lire Aussi | L’authentique festival de l’île aux cent moulins

« Booster l’envie de cultiver son jardin ! »

jardin

À Petit-Bourg, Ned Capalita cultive un jardin familial selon les principes de la permaculture.

« On y trouve des plantes aromatiques et à parfum, aux vertus bienfaisantes pour la santé, de la menthe fraise, du basilic pourpre, de la clitoria, du piment végétal, etc. Les produits sont transformés sur place sous forme de jus, de sirops, de tisanes, de thés locaux. J’organise des ateliers au jardin, à domicile pour apprendre à faire soi-même ainsi que du coaching en santé et bien-être autour de la nourriture. Cette manifestation est l’occasion de sensibiliser les guadeloupéens à la préservation de nos écosystèmes, de l’importance de consommer des produits locaux et bio, de retirer de leurs têtes qu’ils n’ont pas la main verte. De la cueillette en passant par la transformation, les visiteurs pourront participer à des ateliers de dégustation autour de la mixologie des plantes. »

« Consommer ce que la Terre nous offre » grâce au jardin

jardin

À Bouillante, Jocelyne Cabrion, gérante de Ti Fèwm an nou, s’est lancée dans l’élevage, l’agro-transformation, les plantes fruitières, aromatiques, médicinales. Niché dans les hauteurs de Malendure, « ce petit jardin familial est entièrement cultivé à la main et sans intrant chimique. On y trouve différentes variétés de basilic, de menthes, des épinards, du romarin, mais aussi des laitues, tomates, concombres, des arbres fruitiers, barbadine, corossol, cerisier. J’élève aussi des poules, des lapins, des cabris, des canards, des porcs. Je propose à la vente des produits naturels transformés, confitures, sirops, confiseries, punchs, etc. Cette manifestation est l’occasion de faire découvrir aux Guadeloupéens mon exploitation, de les inciter à consommer ce que la Terre nous offre, de leur transmettre ma passion pour le jardin ! »

Lire Aussi | Passer à l’action avec Élite Écologie

« Faire confiance à son nez et ses papilles »

Sur l’île de Terre de Bas aux Saintes, Jeannise Beaujour proposera une visite guidée du jardin pédagogique Eloi. Ce coin de paradis est doté de nombreuses espèces végétales, de plantes médicinales, d’une forêt de 40 hectares de bois d’inde.

« Le bois d’inde est une plante épice qui possède de nombreuses vertus médicinales (antifongique, antibactérien, antiseptique, antiviral). En cuisine, les feuilles et les graines sont utilisées comme condiment. C’est un incontournable du boudin antillais ! Notre bois d’inde a plusieurs parfums, citronnelle, anis, girofle, dont la distillation permet d’obtenir trois huiles essentielles. Nous produisons également de la poudre, de l’eau florale, des huiles de massage. Nous allons proposer aux visiteurs une dégustation d’infusion de bois d’inde, de chocolat chaud au bois d’inde. Le but est de montrer que cette épice peut être consommée dans des plats salés comme sucrés. L’essentiel étant de faire confiance à son nez et ses papilles ! »

Retrouvez tous les événements sur l’agenda en ligne jusqu’au 30 mai.
Pour toute information contactez : Lydia Odlum au 0590 41 14 79