Enseigne référente dans le domaine de la jardinerie et de l’animalerie, Jardiland, installée, depuis 17 ans en Guadeloupe, ouvre un deuxième magasin au mois de mai. Situé à
Providence aux Abymes, il proposera tout l’univers de Jardiland dans un espace de 2 600 m².

Texte Sarah Balay – Photos Lou Denim

Un nouveau magasin Jardiland, enseigne du groupe Barbotteau, a ouvert ses portes aux Abymes en mai. Est-t-il semblable à celui de Jabrun implanté depuis 17 ans à Jarry/Baie-Mahault ? 

Jean-Philippe Dubois, directeur du réseau Jardiland Guadeloupe : Jardiland Abymes se situe à Providence, juste à l’entrée de la ville. On y trouvera, à 90 %, la même offre qu’à Jardiland Jabrun, à savoir : pépinière, outillage, animalerie, équipement et aménagement du jardin, loisirs et plein air (spas, piscine, jeux pour enfants), décoration, etc. Le magasin proposera toutefois plus de produits destinés aux éleveurs. Je fais partie du groupe Barbotteau depuis cinq ans et j’ai toujours été convaincu qu’il y avait la place en Guadeloupe pour une deuxième jardinerie. C’était important de pouvoir se positionner ailleurs qu’à Jarry, où les accès sont souvent difficiles, notamment sur cette partie du territoire en plein développement. Nous répondons au besoin d’une clientèle à la recherche de proximité, mais toujours guidée par l’envie de cultiver son bien-être.

Votre positionnement est très fort en matière de services. Le choix d’un personnel local et qualifié est-il primordial ?

En effet, nous impulsons une véritable dynamique de développement économique local. Les deux magasins réunis rassemblent une cinquantaine de collaborateurs. En vue de l’ouverture de Jardiland Abymes, j’ai privilégié la promotion interne pour les postes d’encadrants et j’ai recruté une majorité de demandeurs d’emploi locaux. Mon objectif est de toujours chercher les talents qui sont déjà en Guadeloupe. Nous travaillons également avec de nombreux fournisseurs sur place. 80 % des plantes que nous vendons sont, elles aussi, locales. Nous sommes les spécialistes de la jardinerie et de l’animalerie, d’où notre exigence en termes de compétences. Sur ces deux secteurs, nos personnels ont tous des diplômes certifiants. C’est cette qualité de service et de conseil qui fait notre force et nous différencie de la concurrence. Notre objectif est d’offrir au client une solution complète et des conseils adaptés.

Lire Aussi | Bienvenue au jardin !

Alors que la tendance « réparer plutôt que jeter » prend de l’ampleur, Jardiland prend les devants avec un projet de SAV en interne.

En effet, la réparation rentre dans la logique de service tout en répondant à des enjeux écologiques. À ce jour, nous sous-traitons le service après-vente, mais nous souhaitons, dans moins de six mois, qu’il devienne un service interne. Nous visons la performance et l’apport de solutions pérennes et efficaces pour satisfaire nos clients rencontrant un problème avec l’un de nos produits.

Jardiland est aussi une entreprise écoresponsable. Quelles sont vos actions phares en faveur de l’environnement ?

J’ai rejoint le groupe Barbotteau parce que j’adhère aux mêmes valeurs de respect, de performance, d’implication, de partage et de sincérité. À mon niveau, j’essaye donc d’adopter une démarche écoresponsable. En matière de communication, par exemple, le digital a remplacé le catalogue papier, pour réduire les impacts sur l’environnement. Depuis trois ans, nous finançons également des ruches au profit de l’association :
Le monde des abeilles, afin de booster son développement. J’attache aussi de l’importance aux valeurs de transmission et de partage du savoir. Ambition que je concrétise via un partenariat avec l’association : Terre-Eau dyn’amis, fortement engagée dans la promotion du jardin créole notamment auprès des jeunes. Jardiland est enfin l’une des premières entreprises en Guadeloupe à avoir, il y a cinq ans, mis en place des solutions anti-gaspillage avec l’application française Phénix. Via cette application, nos clients peuvent acheter en ligne des plantes du magasin à des prix réduits. C’est, selon moi, une hérésie de jeter des plantes pour des questions d’aspect. Pour une plante, il suffit parfois de peu de choses pour lui redonner vie…

Lire Aussi | Salon Garden City : le jardin, une passion à cultiver

Site Jardiland
Facebook : jardiland.guadeloupe
Instagram : jardiland_guadeloupe
Nouveau magasin Jardiland aux Abymes