Articles

Fort-de-France : repenser le centre-ville
Dossier spécial, Madinmag

Fort-de-France : repenser le centre-ville 

Le centre ville de Fort-de-France va être redessiné, repensé pour tous les usagers : habitants, touristes et visiteurs d’affaires. 

Par Mathieu Rached

L’initiative est nationale. Le 22 mars 2018, le ministre de la Cohésion des territoires, avait annoncé que Fort-de-France faisait partie des 222 villes retenues pour bénéficier du Plan national « Action cœur de ville ». Un programme qui voulait répondre à une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle moteur dans le développement du territoire. Une louable intention et des actions mises en route dès cette année. Au total, 26 opérations ont pu être menées, pour un montant de près de 9 millions d’euros de fonds privés et publics : développement de la rue à thème rue Garnier Pagès, mise en valeur des délaissés urbains, étude opérationnelle sur la signalétique patrimoniale et touristique, plan de reprise et modernisation des marchés de la ville basse… 

Prévu sur 5 ans et baptisé « Fort-de-France cœur battant »
le programme veut signer le renouveau de la ville capitale.
« Fort de France est un patrimoine extraordinaire qui mérite que, collectivement, nous unissions nos efforts pour son développement », expliqua Didier Daguerre le maire de Fort-de-France devant l’ensemble des partenaires réunis fin décembre au 6ème étage de la mairie. Suivi en ce sens par le préfet de Martinique pour qui, « il ne peut pas y avoir de Martinique forte sans Fort-de-France forte. Parce que c’est le lieu d’entrée pour les visiteurs et pour ceux qui viennent faire des affaires en Martinique ».

Ce jour là, la salle est comble. Autour d’eux et du président de la CACEM, une quinzaine de personnes, représentants de la Caisse des Dépôts et Consigna-tions, du groupe Action Logement, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Martinique (CCIM), de la Chambre Régionale des Métiers de la Martinique (CRMM), de l’association des commerçants, de la SARA, du Crédit Agricole… Un groupe dense d’acteurs du changement, tous parties prenantes du projet partenarial qui va signer le renouveau de la ville et sa réappropriation par la population. C’est bien cela l’enjeu ! Le projet est porté par le maire de la ville et la CACEM mais il est ouvert aux habitants, aux entreprises et aux commerçants. Qui de plus légitime pour redonner sa place et son rôle à Fort-de-France en terme de commerce, d’artisanat, de logement, et de développement économique ? Le TCSP avait déjà mis l’aéroport à 15 minutes du centre ville, bouleversant les échelles de temps et de déplacement. Le plan Cœur Battant veut transformer la ville et bouleverser toute l’île.

4 questions à Didier Daguerre, Maire de Fort-de-France 

A quoi ressemblera Fort-de-France dans 5 ans ? 

Dans cinq ans, l’éclairage public sera converti aux LED, on circulera dans des rues piétonnes et semi-piétonnes, 1000 logements supplémentaires seront pourvus… mais surtout nous serons en train de faire de Fort-de-France une « ville intelligente » avec par exemple la possibilité de régler ses stationnements via une application pour Smartphone, et en faire aussi un haut-lieu de la création numérique.

L’une des caractéristiques du plan Cœur Battant tient à la mobilisation de tous les acteurs, comment expliquez-vous cette émulation ? 

Sans doute le temps était venu d’un changement d’envergure pour le centre ville, et surtout, nous avons tenu à interroger et intéresser l’ensemble des usagers. Les commerçants, les artisans évidemment mais aussi les habitants à travers l’instauration de conseils foyalais au cours des derniers mois qui ont participé à faire émerger les attentes des habitants. Ce qui va nous permettre de nous projeter tous ensemble dans ce programme de centre ville réapproprié.

C’est un plan inédit de la part du gouvernement ? 

Un plan important, ambitieux qui s’illustre par les moyens qui vont être alloués par l’État, 220 millions d’euros sur cinq ans, et surtout par son caractère opérationnel. C’est un plan concret rapide dans l’exécution, qui a déjà commencé et qui va se poursuivre pendant les quatre prochaines années. Repenser le centre ville de Fort-de-France faisait partie de notre programme, cet appel d’offres national consolide notre vision et notre projet.

Quel est l’aménagement phare de ce plan d’action ?

Je pense que les rues à thème vont changer la donne et apporter un élément nouveau dans l’attractivité du centre-ville notamment, évidemment, pour les touristes de croisière qui trouveront de manière concentrée dans la ville les commerces et tous les acteurs d’art et d’artisanat.



Related posts