Des blockbusters, des comédies, des films pour les tout-petits, le Cinéstar tient toutes ses promesses avec toujours la même exigence de qualité, de confort et de technologie pour vous faire vivre « une expérience unique ». Explications avec Christelle Galou Théophile, Directrice générale du multiplex Cinéstar by Caribbean Cinemas. – Texte Willy Gassion

Christelle Galou Théophile, Directrice générale du multiplex Cinéstar by Caribbean Cinemas
Christelle Galou Théophile, Directrice générale du multiplex Cinéstar by Caribbean Cinemas

Pourquoi faut-il retourner au cinéma quand on s’est habitué, depuis le confinement, à regarder des films sur des plateformes ? 

Christelle Galou Théophile : L’expérience en salle reste une expérience unique. Le Cinéstar bénéficie du confort et de toute la technologie du son (Dolby Atmos) et de l’image (un des plus grands écrans de la Caraïbe, 22 mètres en diagonale) pour permettre au spectateur de vivre et de partager des émotions en grand.

Après cette année et demie de confinement et de privation, le cinéma est une bouffée d’oxygène, le moyen de s’évader, de voyager tout en restant chez soi. Venir au Cinéstar, c’est aussi soutenir une entreprise guadeloupéenne et une trentaine de salariés permanents. 

« Après cette année et demie de confinement et de privation, le cinéma est une bouffée d’oxygène, le moyen de s’évader, de voyager tout en restant chez soi. »

Qu’en est-il de la programmation ? 

Elle sera forcément inédite, de qualité et variée. La magie du cinéma opère particulièrement sur les enfants et nous sommes toujours très heureux de les accueillir à partir de trois ans.

Nous proposons aux adolescents, friands de films d’horreur, un nouveau film toutes les semaines sur la tranche thriller et enfin des blockbusters grand public, très appréciés des Guadeloupéens, comme “Fast and Furious 9”, seront à l’affiche.

Le cinéma guadeloupéen n’est pas en reste avec “Al, l’amour plus fort que la maladie”, la dernière réalisation de Christian Lara. 

La 5ème édition du Cinéstar International Film Festival aura lieu du 1er au 6 octobre… 

Avec ce festival, notre ambition est de valoriser les talents de la Caraïbe francophone et de porter à l’écran des histoires qui nous ressemblent. Lors de l’édition 2020, le prix du jury a été décerné à “Ti moun aw” de Nelson Foy.

Pour l’actuelle édition, un appel à film est lancé jusqu’au 22 août pour tous les genres créés à partir de 2019 : fiction, documentaire, animation, expérimental. Envoyez vos films à : cinestarguadeloupe@gmail.com

On espère avoir de belles histoires en compétition pour différents prix, notamment, celui de la révélation CANAL+ doté de 10 000 euros. 

A lire également
Le cinéma antillais, un cinéma de rebelles
Man Tine, Régina, Elia et les autres… Le cinéma antillais, un cinéma fémifocal ?
Mr Cinéma