Depuis 20 ans, CED Guyane est spécialisée dans l’ingénierie de projets immobiliers et d’aménagements. Forte d’un solide ancrage local et d’une longue expérience, l’entreprise d’assistance à maîtrise d’ouvrage participe au développement du territoire en conjuguant rigueur, expertise et respect des clients.

Texte Adeline Louault – Photo Mathieu Delmer

Je ne désespère pas qu’un laboratoire guyanais s’empare de la question des normes et

les adapte enfin aux contraintes de la Guyane

Jean-Marc Avril, PDG de CED Guyane
CED Guyane
Jean-Marc Avril, PDG de CED Guyane – Credit Photo Mathieu Delmer

Les origines du CED Guyane

Fondée en 2003 par Jean-Marc Avril, ingénieur diplômé de l’ESTP (École supérieure des travaux publics), CED Guyane (Conseil Développement Expertise) a donné naissance à deux autres entités : E2C, un bureau d’études créé en 2005, et Amazon Immo, une agence immobilière née en 2008. Ensemble, les trois sociétés constituent le groupe Pléiade, un acteur incontournable de la construction et de l’aménagement en Guyane. Zoom sur les valeurs qui l’animent au quotidien et ses perspectives de développement.

Quel est le cœur de métier de CED Guyane ?

Manolé Pied, directrice : CED Guyane est une entreprise d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Sa mission est d’accompagner les donneurs d’ordre publics et privés dans la conception, la réalisation et la gestion de projets durables et innovants, que ce soit des bâtiments ou des opérations d’aménagement. Composée de 6 femmes et de 3 hommes, notre  équipe est constituée en grande partie de conducteurs d’opération (bac + 3 ou 4) qui apportent leur expérience et leur savoir-faire pour répondre aux besoins spécifiques de chaque projet. Nous mettons l’accent sur la qualité de notre travail et le respect des délais pour assurer la satisfaction de nos clients. 

Comment est née l’entreprise ? 

Jean-Marc Avril, président-directeur général : Après mes études, j’ai d’abord travaillé pour une entreprise de construction et effectué un grand chantier au Guyana (1996-1997) avant de rejoindre, en 1997, la Guyane et la direction des services techniques du Conseil régional sous la présidence d’Antoine Karam. J’ai supervisé, entre autres, la gestion des opérations pour la construction d’édifices publics tels que le PROGT ou l’ENCRE, plusieurs lycées, le marché d’intérêt régional, l’abattoir, l’Association professionnelle de formation des adultes (APFA) et le lancement de la liaison Saint-Laurent-Apatou. Fort de cette expérience très riche, j’ai souhaité revenir dans le privé pour créer ma propre entreprise. CED Guyane est né en 2004, en association avec d’autres personnes originaires de la Martinique et de la Guadeloupe avec qui nous partagions la même approche de nos territoires respectifs. En 2018, j’ai pris le contrôle de l’ensemble des entités présentes aux Antilles et en Guyane. Aujourd’hui, seules les structures de Guyane subsistent car j’ai souhaité me recentrer sur le territoire que je connais le mieux. 

Le groupe Pléiade comprend aujourd’hui CED Guyane, E2C et Amazon Immo. Quelle est votre ambition à travers ces 3 entités ?

J-M. A. : CED Guyane est née d’un constat : pour tout projet d’aménagement, les avis d’experts extérieurs à la Guyane prédominaient. Nous voulions prouver que, sur place, nous avions également les compétences et le savoir-faire pour prendre des décisions relatives au développement de notre territoire. On ne peut pas faire progresser une région sans ingénierie locale. L’avenir doit se co-construire en harmonie, avec et pour les Guyanais, en y intégrant leur légitimité et en s’appuyant sur le respect de leurs valeurs.

Depuis l’origine, notre ambition est donc de participer au développement de la Guyane avec notre propre expertise et notre impertinence intellectuelle :  il faut briser les codes. Ce qui vaut dans l’Hexagone ne vaut pas forcément en Guyane. Nous devons faire preuve de résilience et nous adapter à la situation locale. D’ailleurs, je ne désespère pas qu’un laboratoire guyanais s’empare de la question des normes et les adapte enfin aux contraintes de la Guyane.

Après la fondation de CED Guyane, notre plan stratégique a rapidement été d’opérer un développement vertical. La création de E2C et d’Amazon Immo nous permet d’être présent tout au long de la vie du bâtiment, depuis l’étude jusqu’à la gestion immobilière en passant par la construction.

On ne peut pas faire progresser une région sans ingénierie locale !

Pouvez-vous évoquer quelques réalisations majeures de CED Guyane ?

J-M. A. : CED Guyane a été partenaire de l’implantation de la SEMSAMAR en Guyane en 2004. Nous avons assuré l’ensemble de la programmation de leurs logements en tant que conducteur d’opérations. Nous avons également fait de la gestion locative pour eux pendant 4 ans ce qui nous a permis d’obtenir la carte d’agent immobilier et de créer Amazon Immo en 2008. Nous avons aussi conduit, avec un promoteur parisien, la première opération de promotion immobilière de logements sociaux en Guyane, le Carré Saint-Antoine. CED Guyane a développé un véritable savoir-faire dans la production de logements sociaux. Nous avons réalisé dernièrement notre dixième opération de logements sociaux en VEFA. Enfin, en 2021, nous avons signé une première promotion en notre nom propre pour 108 logements avec la SIGUY (société immobilière de la Guyane) à Matoury.

Lire Aussi | Les 45 initiatives aux Antilles-Guyane qui nous ont marqués en 2023

Outre les logements sociaux, quels sont les autres projets à votre actif ?

M.P. : CED Guyane a réalisé la conduite d‘opération pour l’aménagement des salles de délibération de la CTG et de la CACL. Parmi nos autres réalisations phares, on peut citer Yépi Kaz, un institut médio-éducatif pour des adolescents polyhandicapés à Rémire-Montjoly, le siège du Crédit Mutuel à Cayenne, la Maison Familiale et Rurale de Mana, la Cité scolaire de Saint-Georges, les restaurants ordinaires du RSMA à Saint-Jean du Maroni et à Cayenne, etc.

Quels sont vos points forts ?

J-M. A. : À travers nos missions stratégiques, nous sommes en capacité de proposer un panel complet de solutions à nos clients, qu’ils soient publics ou privés : assistance à maitrise d’ouvrage, études, maîtrise d’œuvre sociale et urbaine (accompagnement des RHI – opérations de résorption de l’habitat insalubre – pour le compte des collectivités), programmation, coordination de chantier et gestion immobilière. En 20 ans, nous avons acquis une grande expertise dans ces domaines. Nous travaillons avec rigueur et respect du client, dans l’objectif de servir le développement du territoire.

Quelles sont vos perspectives de développement ?

J-M. A. : Dans le cadre de la RSE, depuis l’an dernier, nous avons entamé une démarche vers la certification 9001. Nous avons renouvelé notre flotte automobile avec des véhicules moins polluants. Nous nous efforçons d’embaucher local pour développer une ingénierie locale. Cela a du sens pour nous d’employer des jeunes qui ont étudié dans des lycées que nous avons construits. Enfin, nous sommes entrés dans une phase de digitalisation de nos activités. Nous travaillons avec un outil collaboratif qui nous permet d’améliorer les conditions de travail des collaborateurs, de gagner en efficacité et en sécurité aussi.

Lire Aussi | Recherche d’excellence :  les Antilles-Guyane en pole position ?

Les 3 entreprises du groupe sont également sur le point de déménager, pour quelles raisons ?

J-M. A. : En effet, E2C et CED Guyane vont s’installer en juin dans des nouveaux locaux à Rémire-Montjoly. Amazon Immo prendra place dans le centre d’affaires de Cité d’or, à Cayenne. Nous avons la volonté de diversifier notre offre en créant une nouvelle branche en maîtrise d’œuvre qui complètera l’action de E2C, c’est pourquoi il nous fallait des bureaux plus grands. Nous avons également l’ambition de développer plus avant l’activité de promotion immobilière car c’est celle qui permet de faire travailler toutes les entités du groupe Pléiade.

Un dernier mot pour conclure ?

M.P. : Il me semble important de spécifier que CED Guyane ne s’implique pas uniquement sur des opérations immobilières de profit. Nous nous faisons fort de répondre aux appels d’offres dans le cadre de marchés publics pour développer le territoire alors que l’on reproche souvent aux bureaux d’études locaux de ne pas avoir la maîtrise de l’acte de construire. Or, nous avons les compétences, nous avons l’ingénierie.  Nous accompagnons toutes les collectivités, quelle  que soit leur taille, sur des petites opérations, des études de programmation ou de l’assistance à la passation de marchés publics car elles ne disposent pas toujours des ressources suffisantes dans leurs services et qu’elles ont besoin d’appui de la part d’entreprises comme les nôtres. Nous sommes là pour conduire leurs projets et assurer des prestations ponctuelles quand elles en ont besoin. C’est un investissement sur la société de demain. Notre ambition première est de nous investir dans des opérations structurantes pour notre territoire.