La Réunion Portraits RéuniMag

Thomas Giraud-Castaing : un enfant de la pub à la tête de l’AACC

THOMAS GIRAUD-CASTAING

Fondateur et directeur de l’agence de communication Zoorit, Thomas Giraud-Castaing est un autodidacte animé par sa passion pour la création et la nécessaire liberté qu’elle implique. Élu à la tête de l’AACC (Association des agences conseil en communication) Outre-mer en juin, il ne manque pas d’idées pour faire connaître et valoriser le rôle des agences conseil en communication.

Par Benjamin Postaire

« Ce n’est pas en faisant comme tout le monde que l’on se fait remarquer ». Thomas Giraud-Castaing n’est pas directeur d’une agence de communication pour rien, une heure en sa compagnie suffit pour s’apercevoir qu’il a le sens de la formule. A 41 ans, le directeur de l’agence de communication Zoorit, qu’il a lui-même créée en 2002, est clairement un enfant de la pub. Élevé aux anecdotes de son oncle, qui travaillait pour Jacques Séguéla, il se voit, sans l’exprimer directement, comme un héritier de cette époque : « Il y avait dans l’univers de la pub des années 80 beaucoup de créativité et une vraie liberté ». La genèse de sa passion pour la publicité et la communication, cela ne fait aucun doute.

Près de vingt ans après avoir débarqué à La Réunion où il débute en travaillant dans la création 3D, il prend les rênes de l’AACC Outrer-mer et succède au directeur général de Facto Saatchi & Saatchi, Fabrice Boutin. « J’ai adhéré à l’association il y a sept ans car je souhaitais rencontrer les gens du secteur », se souvient celui qui, comme beaucoup avant lui, a appris la publicité et la communication sur le tas. « Je pense faire partie de la dernière génération à ne pas avoir été formée au métier dans une école », précise-t-il.

Attaché aux valeurs de la profession, il n’en prône pas moins une approche moderne. C’est d’ailleurs cette alchimie qu’il va s’attacher à promouvoir durant son mandat de deux ans à la présidence de l’AACC. Sa première action, embaucher un salarié pour faire avancer au quotidien les dossiers et donner une continuité à l’action impulsée par les membres de l’association (onze à La Réunion). Étudiants, professionnels et grand public, Thomas Giraud-Castaing compte bien toucher un maximum de cibles. Simple déformation professionnelle sans doute.

« Nous avons un contrat moral avec la société »

« L’objectif est d’être plus présent, notamment auprès des professionnels, en expliquant le rôle d’une agence conseil en communication, son intérêt et l’importance de notre métier », explique-t-il. Déjà adhérente à la CPME et au MEDEF, l’AACC devrait cibler les professions par filière. Même idée auprès des étudiants : « Il est nécessaire de discuter avec les étudiants, les formateurs, pour faire comprendre nos besoins et nos attentes ». La traditionnelle journée «Agences ouvertes» devrait en ce sens se transformer en une journée de conférences et d’ateliers « plus pragmatiques », précise le nouveau président.

Un événement qui pourrait être l’occasion de faire venir un intervenant prestigieux et de communiquer plus largement sur le poids économique du secteur à La Réunion. Un moyen également de relancer l’Observatoire de la publicité mis en place par Alain Graulich, autre projet du président et son bureau, composé de Jérôme Calvet (vice-président pour les relations avec les institutions), Jérôme Le Grognec (vice-président digital), Audrey Durand (trésorière) et Franck Zameo (vice-président pour les Antilles-Guyane). « Il est important de rappeler nos valeurs car nous avons un contrat moral avec la société aussi bien sur la qualité de la publicité que sur les nombreuses règles imposées », souligne Thomas Giraud-Castaing.

Pas de quoi l’effrayer outre mesure. Jongler entre sa propre éthique, celles de ses clients, la loi et cette irrépressible envie de proposer quelque chose de créatif et intelligent, c’est son quotidien depuis vingt ans. « Ma philosophie est de toujours faire preuve d’honnêteté intellectuelle. Dans notre milieu on dit souvent qu’il faut être pertinent et impertinent ».

/* ]]> */