fbpx

Articles

Dans le monde de Fabienne Youyoutte, Meilleur Artisan de France 2019
Dossier spécial, Karumag, Talent des pros

Dans le monde de Fabienne Youyoutte, Meilleur Artisan de France 2019 

Fabienne Youyoutte est artiste.

Elle sculpte les saveurs créoles, mélange les couleurs et éveille, au fond de nous, des émotions pures.

Par chance, elle est Guadeloupéenne, et ses deux boutiques ne sont jamais très loin de nous.

La teinte est mauve, légèrement tachetée, et marbrée en son milieu, comme parcourue par un chemin plus dense en arôme et en texture.

Un sillon dont la couleur concentre les pigments environnants et dont on se doute qu’il doit se passer là un événement gustatif. Une expérience singulière.

Mais pour le moment, seul l’œil, fasciné, tente d’embrasser cette pièce unique.

La saveur vient après, dans un second voyage, au cœur de la crème onctueuse. 

Macarons de Fabienne Youyoutte

Un fin éclat de cannelle 

Le parfum, de prime abord, est doux.

Coco légèrement acidulée, une fraîcheur qui révèle, en arrière plan, un fin éclat de cannelle.

La mise en bouche est palpitante et progressive. Car c’est lorsque la cuillère plonge dans le marbré que la puissance de cet alliage glacé explose sur le palais.

La texture d’abord, incomparable, mousseuse façon macaron, chaleureuse comme une châtaigne, invite à l’apaisement.

A cet instant, c’est le lâcher-prise du corps qui s’offre au bercement d’un hamac en fin de journée.

C’est le contact rassurant d’une étoffe aimée, c’est la métaphore gustative des liens affectifs qui nous portent depuis notre enfance, la terre qui nous fait grandir, la bienveillance qui nous a protégés.

C’est cette incroyable saveur de patate douce qui tout entier nous embarque dans nos souvenirs, nos rires d’enfants, nos baignades côte-sous-le-vent et nos courses folles dans les champs.

Voilà. Nous venons de goûter une boule de Coco la Veuve. L’émotion est forte.

Le terroir guadeloupéen au cœur des créations de Fabienne Youyoutte

Il paraît que Fabienne Youyoutte cuisine. Mais son univers va bien au-delà.

Elle crée chaque jour en matière et arômes des tableaux multi-sensoriels qui tirent leur unicité de leur genèse : l’histoire de Fabienne.

Marie-Galante, premier éveil au monde aux côtés d’une grand-mère paysanne coiffée d’un large chapeau.

La coupe de la canne, une roue et un bâton pour jouer autour de la maisonnette comme image du bonheur.

Et ce jus qui coule, pressé par les mains de son aïeule, ce jus qui coule dans sa bouche, sur ses joues, et colle autant qu’il émerveille.

Le souvenir parfait de cette boisson, la reproduction intacte de sa saveur, Fabienne l’a cherchée longtemps, dans ses tripes, sur son palais, jusqu’à ce que son cœur s’emballe, exigeante sentinelle de la mémoire de l’artiste.

Et puis un jour, à force de tests déchus et de fausses joies, elle a trouvé le sorbet Dlo doubout, reflet enluminé de sa mémoire qui, en bouche, est une évocation sensible du terroir guadeloupéen. 

Cette quête, Fabienne Youyoutte l’a menée aussi pour sa glace coco qui, pendant les cinq premières années de sa boutique pointoise, se fit remarquer par son absence.

Cinq ans pour retrouver la saveur du sorbet capturée par son palais de petite fille. 

Fabienne Youyoutte en cuisine

La signature Fabienne Youyoutte

Alors Fabienne est sereine.

« On me demande parfois si j’ai peur de la concurrence. Mais comment craindre d’être copiée alors que mes glaces et mes pâtisseries sont tirées de mon histoire? Les gens aiment mes produits. En réalité, c’est mon palais qu’ils aiment. C’est ma signature. »

S’il fallait une confirmation, la file de clients de plus de dix mètres qui souvent se déroule devant sa boutique suffira.

Ici, on vient chercher plus qu’une douceur : une escapade ensoleillée, une reconnexion à la candeur, un calme fondateur.

Fabienne Youyoutte est là où on ne l’attend pas, aux portes du centre historique de Pointe-à-Pitre, à Sainte-Anne, quand on l’aurait pensée à Jarry.

Elle nous accueille tous en son palais, car son art est universel, transgénérationnel, social.

Pour une poignée d’euros, Fabienne offre le bonheur tel un diamant brut.

A lire aussi
. Fabienne Youyoutte : “l’artisan du goût” vient à vous !
. Fabienne Youyoutte : le goût des saveurs péyi
. Fabienne Youyoutte : révélatrice de saveurs

Avancer, toujours

Fabienne Youyoutte avance avec la rage de ceux qui viennent de loin.

Major de sa promotion à l’INBP (Institut National de la Boulangerie Pâtisserie), Fabienne a ouvert sa boutique il y a quinze ans, enchainé les galères et vécu de peu.

Tenir bon, défier la peur, avancer, toujours. De ses origines campagnardes, elle salue les valeurs inculquées.

De la vie, elle dit :

« On ne m’a jamais rien servi sur un plateau. Tout ce que j’ai, j’en ai bavé pour l’obtenir. Mais une fois que je l’ai, c’est définitif. » 

La quarantaine bien entamée, Fabienne Youyoutte est élue Meilleur Artisan de France, sacre d’un talent qu’elle a déjà partagé avec de grands noms des métiers de bouche :

  • Alain Chartier (chocolatier, pâtissier, glacier et Meilleur Ouvrier de France 2000)
  • Claire Heitzler (cheffe pâtissier)
  • Jacques Genin (maître chocolatier)
  • Michel Bras et Eric Guérin (chefs étoilés).

Chez elle, ils captent la créolité, l’art de travailler les épices et les fruits tropicaux, l’essence d’un terroir caribéen.

« Cette touche locale, c’est moi, c’est nous. » souligne la Guadeloupéenne.

Quenette, patate douce, avocat, gwozey péyi, coco, mangue, vanille et fruit à pain prennent place dans le panthéon de Fabienne, âmes généreuses de ses glaces, pâtisseries, confiseries et chocolats.

Sous nos yeux se déploient les œuvres de Fabienne :

  • les pâtisseries La belle antillaise, La veuve, Mont Blanc ou Chausson fruit à pain
  • les sorbets Véro, Amour de ma vie, Lèlene chérie
  • les glaces Likibè, Eric’ko, Coco doucelette ou Bonda man Jacques

Une consécration nationale, neuf salariés, deux boutiques et un cœur gros comme ça : Fabienne Youyoutte rayonne et avec elle c’est tout un département qui écrit ses lettres de noblesse dans le grand livre de la gastronomie française.

« Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse », conclut Fabienne, reprenant les mots de Nelson Mandela.

fabienneyouyoutte.com
FB @desirs.du.palais
IG @desirsdupalais

53 Chemin des Petites Abymes
97110 Pointe-à-Pitre
0590 88 54 40

11 Rue Bastaraud
97180 Sainte-Anne
0590 48 57 33

Propositions Prestations Triporteur, via mail sur :
boutiques.fabienne.youyoutte@gmail.com

Related posts