Dossier spécial La Réunion Non classé RéuniMag

Cluster GREEN : Quand les entreprises impulsent une dynamique autour de l’économie circulaire

Cluster GREEN

Piloté par le SICR, le Cluster GREEN regroupe une trentaine d’adhérents. Leur point commun : vouloir faire de l’environnement un levier de développement économique, écologique et sociétal pour La Réunion.

Par Benjamin Postaire

« En 2011, quand j’ai commencé à parler du projet de cluster GREEN, j’ai surtout rencontré des sceptiques. Mais j’ai jeté un caillou dans l’eau pour voir si ça faisait des ronds ». Christiane Albert, déléguée générale du SICR (Syndicat de l’Importation et du Commerce de La Réunion) et directrice du Cluster GREEN (Groupement Régional des Entreprises engagées pour l’Environnement) est très concernée par les enjeux environnementaux. GREEN, ce sont des entreprises, notamment celles adhérentes au SICR, qui en ont impulsé la dynamique. « Le Cluster s’inscrit dans une démarche ascendante, dite bottom-up. L’initiative vient des entreprises, désireuses de travailler en réseau, en partenariat avec les pouvoirs publics », explique-t-elle.

Le SICR est à la genèse du projet GREEN, comme il l’était déjà pour ATBR (Association de Traitement des Batteries de la Réunion) et AVPUR (Association de Valorisation des Pneumatiques Usagés de la Réunion). Et comme pour ces deux associations, GREEN est ensuite destiné à « voler de ses propres ailes », assure Christiane Albert. En réalité, le syndicat ne fait que répondre à un besoin formulé par les acteurs économiques éco-responsables qu’il accompagne dans cette démarche vertueuse de protection de l’environnement, notamment par le biais de l’économie circulaire.

« Un outil de promotion des éco-entreprises »

« Notre rôle est de développer des synergies, des complémentarités, pour favoriser l’émergence de projets durables et optimiser le fonctionnement et les ressources du territoire, précise la déléguée générale. GREEN, c’est un outil de promotion des éco-entreprises ». Mettre autour d’une table des acteurs économiques, parfois concurrents, mais partageant une vision commune et le même intérêt et désir de construire ensemble un territoire plus durable, voilà la raison d’être de GREEN. Parmi ses adhérents, l’association compte aujourd’hui les acteurs économiques majeurs des secteurs d’activité impactant directement l’environnement comme l’eau et les déchets.

Pour répondre à ce besoin de rencontre des acteurs économiques éco-responsables, GREEN a organisé, en 2016, le premier Forum régional des éco-entreprises avec le soutien de l’ADEME et de la Région Réunion. 40 stands, près de 400 visiteurs professionnels, 300 étudiants, un panel d’intervenants de haut-niveau sur différents sujets et surtout beaucoup de discussions et des retours très positifs, la manifestation a été un véritable succès. Surtout, l’événement a été comme une renaissance pour le Cluster, lui permettant de trouver sa place et de légitimer son existence. « Maintenant, il faut transformer l’essai », précise Christiane Albert.

Pour cela, GREEN prévoit déjà l’organisation d’un nouveau Forum en 2018. Aujourd’hui, le Cluster souhaiterait trouver les financements pour embaucher quelqu’un à plein temps et assurer son animation. Un investissement qui permettrait de développer les nombreux projets qui trottent dans la tête des adhérents de GREEN. Des commissions de travail sur des thèmes clés (économie circulaire, énergie…) vont être mises en place et l’idée d’un label fait également son chemin. Surtout, GREEN ambitionne d’exporter sa démarche et les compétences réunionnaises dans la zone Océan Indien. Le petit caillou de l’économie circulaire est en train de faire des ronds de plus en plus grands…

/* ]]> */