Le monde du travail évolue régulièrement, et avec lui les méthodes, les métiers et le jargon professionnel. Décryptage des nouveaux termes et tendances du monde du travail. 

  • Chief Impact Officer
  • Co-Walking
  • Ghosting
  • Humanagement
  • Kaizen

Qui est le Chief Impact Officer ?

Mis en lumière en 2021 au moment où le Prince Harry intégra une startup californienne sous cette fonction, le Chief Impact Officer (CIO) est le garant de “l’impact” de l’entreprise. Plus qu’un responsable RSE, le CIO a donc à cœur de mesurer les effets positifs et négatifs de l’entreprise dans une perspective environnementale mais aussi culturelle et sociétale. Charge à lui d’impulser des actions en faveur d’un modèle de développement durable et vertueux et d’en faire une « entreprise à mission » en réussissant à impliquer tout le monde : salariés, clients et fournisseurs.

Qu’est-ce que le co-walking ?

Lancé par Steve Jobs, iconique et visionnaire patron d’Apple décédé en 2011, le “co-walking” aussi appelé walk and talk ou walking meeting est une pure révolution managériale. Alternative à la réunion traditionnelle, assis autour d’une table et malheureusement souvent improductive selon de nombreuses études, le co-walking est un échange qui se pratique en marchant, en petit groupe. 2, 3, 6… c’est vous qui voyez. 

Partant du principe que marcher favorise la créativité et la réflexion, le co-walking s’est imposé comme solution de renfort de la productivité des collaborateurs. En plein air ou simplement hors du cadre du bureau fermé, marcher permettrait de s’aérer l’esprit, libérer les idées en favorisant l’émulation et donc de maximiser la créativité.

L’aspect moins conventionnel de l’échange, côte-à-côte, ferait également tomber les barrières hiérarchiques et induirait, dans un management de plus en plus transversal, une relation plus humaine et une plus grande confiance, venant renforcer l’engagement des collaborateurs. Enfin, parallèlement aux avantages liés à la productivité professionnelle, le co-walking se révèle l’atout bien-être de l’entreprise, en luttant contre la sédentarité !

Alors, prêts à faire le premier pas ?

Ghosting, ça veut dire quoi ?

Le ghosting, c’est le fait de ne plus donner signe de vie du jour au lendemain, en devenant « fantôme ». Né sur les sites de rencontre, le ghosting s’étend au monde du recrutement… chez les candidats ! Si le passage en mode « silence radio » était jusqu’à présent le fait d’entreprises envers des postulants, aujourd’hui les candidats ghostent également, et ce, même quand le processus d’embauche est très avancé ! Un phénomène accéléré par une génération de « digital natives » nourrie aux résultats rapides, qui laissent de moins en moins de temps de réaction aux recruteurs.

Qu’est-ce que le Humanagement ?

Le humanagement, méthode managériale innovante, place l’humain au centre des projets de l’entreprise. Partant du principe que les salariés et leur bien-être au travail sont la clef du succès d’une entité, le humanagement tient compte de leurs compétences et de leurs émotions pour renforcer leur motivation et libérer leur créativité.

En offrant plus d’autonomie aux collaborateurs et en les responsabilisant davantage, le management se veut désormais agile et adapté à l’intelligence émotionnelle de chacun pour en développer tout le potentiel. À travers une plus grande confiance et plus d’écoute, plus d’outils collaboratifs et de transparence, le manager répond à la quête de sens du travail des salariés et impulse une plus grande prise d’initiative.

À lire aussi | Burn-out, comment le reconnaître et le surmonter ?

Que signifie Kaizen ?

Le mot Kaizen est l’association de deux termes japonais. « kai » pour changement et « zen » pour meilleur…

Méthode de management nippone initiée par Taiichi Ono chez Toyota dans les années 50, le Kaizen vise l’accroissement de la productivité d’une entreprise par le biais d’une démarche d’amélioration continue sur le long terme.

Éloge de la lenteur, ce processus progressif mise sur l’implication de tous les salariés, au travers de petites actions quotidiennes et peu coûteuses de perfectionnement des process de travail et de résolution des problèmes. Un management collaboratif qui rend chacun acteur du changement.