Dossier spécial La Réunion RéuniMag

Avec le Drive Vindémia prend une longueur d’avance

Drive Vindémia

Depuis 2013, le groupe Vindémia propose et développe une offre Drive dans ses magasins Jumbo et désormais Score. Les clients peuvent ainsi faire leurs courses en ligne puis les récupérer en magasin sans aucune attente.
Une solution en phase avec l’évolution des modes en vie et amenée à s’étoffer.

Par Benjamin Postaire

« Le premier objectif du Drive, est d’apporter un véritable service à nos clients ». Directeur marketing du groupe Vindémia, Albert Simon connaît parfaitement les rouages du Drive, ce service devenu monnaie courante en métropole et que seuls les Jumbo et Score proposent à La Réunion. Le concept est simple : les clients font leur course et payent en ligne via le site web. Ils n’ont ensuite plus qu’à venir récupérer leurs marchandises, sans file d’attente aux caisses, au point retrait. Un service gratuit dès lors que le panier dépasse 100€ pour les magasins Jumbo et 50€ pour les Score.

« Pour les clients, il s’agit surtout de gagner du temps, explique Albert Simon. Mais aussi, pour certains, d’éviter d’être tentés ».
Faire ses courses à l’heure souhaitée et tranquillement assis dans son canapé plutôt qu’en sortant du travail avec les enfants dans le caddie, voilà qui est alléchant. D’autant que Vindémia met un point d’honneur à ne pas léser les clients du Drive : « Nous passons, en mai, de 10.000 à 18.000 références en ligne pour les Jumbo et 7.000 pour les Score. Les prix sont exactement les mêmes, y compris les promotions, et l’on peut « cagnotter » des euros avec sa carte fidélité comme en magasin », assure Albert Simon.

Une solution développée à La Réunion

Ce service, le groupe Vindémia l’a lancé en avril 2013 au Jumbo du Port. Quatre ans plus tard, les quatre Jumbo et 14 magasins Score le proposent, permettant de couvrir toute l’île. Si, pour les Jumbo, il est possible de récupérer ses courses sans sortir de son véhicule, les Score proposent un Drive piéton, adapté à la configuration des magasins. Cette solution de Drive, très utilisée dans les grandes villes de métropole, est unique à la Réunion.

Simplissime pour les clients, le service Drive a nécessité « un gros travail », reconnaît Albert Simon. « Il a fallu créer cette immense base de données, constamment mise à jour, témoigne-t-il. Puis mettre en place l’organisation pour assurer une bonne productivité et un service de qualité ». Pour y parvenir, Vindémia s’est appuyé sur les compétences locales : « C’est une entreprise réunionnaise qui s’est chargée du développement de cette solution, c’était important pour nous de montrer que tout pouvait être fait à la Réunion », assure Albert Simon.

Le Drive, c’est une nouvelle manière de faire ses courses, gérer son temps. L’évolution des modes de vie et les progrès technologiques vont clairement dans le sens de ce genre de services personnalisés. Pour Vindémia, il s’agit donc d’être en phase avec son époque mais également d’investir dans une solution d’avenir, amenée à être développée. A court terme, le groupe envisage d’étendre son service à la livraison à domicile et d’installer des casiers réfrigérés où seront placées les courses commandées en ligne.

/* ]]> */