La Réunion Non classé RéuniMag

Environnement une délégation sri-lankaise à la découverte de la STEP du Grand Prado

Capture d’écran 2017-05-16 à 12.42.55

Début avril, une délégation sri-lankaise a visité la station d’épuration (STEP) du Grand Prado à Sainte-Marie, dans le cadre d’une mission de coopération économique organisée par l’Agence Française de Développement. Retour sur cette mission stratégique.

L’objectif de cette visite est clair : se familiariser avec ce type de structure et bénéficier de l’expérience réunionnaise en matière d’assainissement liquide. En effet, le Sri-Lanka, est un pays qui partage avec notre île des problématiques d’insularité, de climat et de géographie.

Désireux d’en savoir plus sur les solutions développées à La Réunion en matière d’assainissement liquide en zone côtière, le Secretary du Ministère du Plan et des Affaires économiques du Sri-Lanka, accompagné de six hauts-fonctionnaires et chefs d’entreprises publiques, a découvert la station d’épuration du Grand Prado lors de cette mission début avril.

Après une matinée d’échanges théoriques sur le sujet de l’assainissement à La Réunion, la délégation s’est confrontée à la réalité du terrain à travers l’exemple de la plus grande station d’épuration de l’île. Une visite riche en échanges pour les experts des deux îles.

Une mission exploratoire à la découverte du savoir-faire français 

Veolia Eau Réunion, à qui la CINOR a choisi de confier la gestion de ce site unique sur l’île, a ensuite présenté ses missions et partagé son expertise en matière de gestion des eaux usées et de mise en place de solutions d’économie circulaire.

Concessionnaire du site, Veolia Eau Réunion a également participé au financement de la STEP du Grand Prado qui constitue aujourd’hui un outil performant et innovant au service du développement durable.

Une eau de qualité « baignade » en sortie de STEP afin de préserver l’environnement marin

Dans une station d’épuration, les traitements appliqués aux eaux usées dépendent bien sûr de leur degré de pollution, mais aussi des exigences de qualité du milieu naturel dans lequel l’eau épurée sera rejetée (zone de baignade, de pêche, d’aquaculture…).

A la STEP du Grand Prado, conçue pour traiter les eaux usées de Saint-Denis et de Sainte-Marie, la qualité « eau de baignade » a été exigée par la CINOR, qui a souhaité aller plus loin que la réglementation afin de préserver au maximum l’environnement marin.

Pour répondre à cet objectif, Veolia Eau Réunion a proposé un traitement tertiaire qui consiste à faire passer l’eau clarifiée lors des étapes précédentes du traitement, par un tamis composé de disques filtrants qui retiennent les minuscules particules qui peuvent y être présentes, puis à la soumettre à des rayonnements ultra-violets.

Un site unique à La Réunion, conçu dans une logique d’économie circulaire

Tournée vers l’avenir, la STEP du Grand Prado a également été pensée dans une logique d’économie circulaire et une partie des eaux traitées est filtrée une dernière fois permettant de les réutiliser comme eaux industrielles pour le nettoyage de l’infrastructure. C’est ainsi qu’en 2016, 90 000 m3 d’eaux de Reuse (réutilisation des eaux usées) ont été produites et consommées pour les besoins du site.

Enfin, le biogaz, produit par la digestion des boues d’épuration dans un méthaniseur, permet également de produire de l’électricité et de la chaleur par cogénération. En 2016, la STEP du Grand Prado a produit 800 000 KWh d’électricité.

Pour communiquer sur cette installation de pointe tant sur le plan technique qu’environnemental, la station d’épuration du Grand Prado a également été conçue comme un outil pédagogique avec, en ses murs, un centre de découverte et de sensibilisation sur les fonctions d’une STEP et son rôle essentiel dans la préservation de l’environnement.

C’est donc avec un concentré d’innovation et de technologie que la délégation sri-lankaise a quitté La Réunion. Un voyage hautement stratégique pour ce pays de vingt millions d’habitants où l’accès à l’eau et à l’assainissement restent critiques et pour lequel la Banque Européenne d’Investissement et l’AFD se mobilisent.

/* ]]> */