Madinmag

Le Martinique Rallye Tour monte en puissance

Simon Jean-Joseph

Trois jours de compétition, 16 spéciales et 397,4 km contre le chronomètre. Les 21, 22 et 23 juillet prochain, la seconde édition du Martinique Rallye Tour promet du beau spectacle. A l’initiative du projet : l’association WNS Racing qui organise le MRT conjointement avec l’ASAM, l’Association Sportive Automobile de la Martinique. Invité prestigieux, le Martiniquais Simon Jean-Joseph, triple Champion de France et double Champion d’Europe, sera au volant de la DS3 WRC mise à disposition par Citroën SODIVA, partenaire principal de la manifestation. Rencontre avec un sportif qui a su conquérir le cœur des Martiniquais.   

Propos recueillis par Perrine Jeunehomme

Après une carrière couronnée de succès – avec notamment deux titres de Champion d’Europe – pourquoi avez-vous décidé de faire votre come-back ?

Simon Jean-Joseph : Précisons qu’il ne s’agit que d’un retour ponctuel, effectué à l’occasion du second Martinique Rallye Tour. À vrai dire, les occasions de courir en Martinique ont été rares au cours de ma carrière professionnelle et je me réjouis de faire plaisir à tous ceux qui me réclamaient cela !
Un des meilleurs souvenirs de ma vie sportive restera sans doute ma victoire au rallye des Champions, en 2004. Pour fêter mon premier titre de Champion d’Europe, mon équipe de l’époque – Oreca – avait organisé cette participation et cela s’était traduit par un énorme succès populaire. Plusieurs milliers de personnes avaient envahi les rues de Fort-de-France pour assister à la parade précédant le rallye !
Toutes proportions gardées, j’espère revivre certains de ces moments de communion avec le public. Il s’agit, aussi et surtout, de donner une impulsion supplémentaire au MRT. Je suis convaincu que cette jeune épreuve est le socle du renouveau du sport automobile en Martinique. Je tiens donc à remercier SODIVA, Pneus Cash, UCAR, CAP-Motul, La Marina du Marin, le Crédit Agricole et Long Horn pour leur soutien.

Quelles seront les autres têtes d’affiche parmi les engagés ?

Le plateau est en train de se finaliser, mais les organisateurs ont déjà reçu la confirmation du Jamaïcain Jeffrey Panton. C’est un des pilotes les plus rapides de la Caraïbe qui dispose d’un matériel au top niveau avec une Ford Focus RS WRC 06. Jeffrey est assurément le favori pour la victoire ! Il y aura d’autres invités-vedettes, comme Manu Guigou, troisième du Championnat de France l’an dernier. Évidemment, il faudra compter sur les pilotes martiniquais de référence. Impossible de tous les citer sans en oublier un ! Je pense qu’il y aura un très beau plateau au départ de cette édition.

Un très beau plateau… et du beau spectacle en perspective ?

Effectivement, tous les ingrédients sont réunis pour vivre un beau week-end de rallye. Étendu par rapport à la première édition, le parcours emprunte les plus belles routes de l’île. Nous avons la chance d’avoir des spéciales très sélectives et techniques qui mettent en valeur le pilotage. Certains secteurs seront parcourus dans un sens puis dans l’autre, cela signifie qu’il faudra être attentif aux pierres et à la terre ramenées sur la trajectoire au fil des passages. Je profite de l’occasion pour demander aux spectateurs de faire preuve de prudence lorsqu’ils choisissent leur emplacement au bord des routes. Respectez bien les consignes des commissaires et des forces de l’ordre, ils sont là pour assurer votre sécurité.

Ces quinze dernières années, l’engouement pour le sport automobile semblait en perte de vitesse en Martinique. Cela peut-il changer ?

Oui, j’en suis totalement persuadé. Il y a chez nous une véritable culture du sport automobile. Mais nous manquons d’équipements pour que les jeunes puissent se lancer et pratiquer. Ainsi, nous n’avons pas de circuit et je ne crois pas qu’un tel projet puisse voir le jour à court ou moyen terme. Dès lors, les compétitions routières – comme le rallye ou la course de côte – constituent le socle du sport automobile. Avec le MRT, nous disposons d’une nouvelle épreuve, qui rassemble toutes les forces vives de Martinique. Je suis persuadé qu’en faisant grandir cet événement, nous pouvons le hisser parmi les rendez-vous incontournables de la Caraïbe. La Martinique a tous les atouts pour rayonner sur le plan international.

/* ]]> */