Actualités des experts Guyamag Karumag Madinmag

Comité des Assureurs Antilles-Guyane : saison cyclonique, couvrez-vous !

Jean-Louis Morant

Avec l’hivernage, il est primordial d’avoir bien assuré son habitation, son commerce ou son véhicule. Pour faire le point sur les différents types de garanties et leur mise en œuvre, nous avons rencontré Jean-Louis Morant, responsable de la commission Assurance Dommages du Comité des Assureurs Antilles-Guyane.

Propos recueillis par Julie Clerc

Quelles garanties couvrent les dégâts causés par un phénomène naturel : tempête, cyclone, effet de houle ou glissement de terrain ?

Jean-Louis Morant : Il en existe deux types. La garantie contractuelle tempête, ouragan, cyclone (TOC) est déclenchée pour des dégâts dus à un vent soufflant à plus de 100 km/h ou ayant touché plusieurs bâtiments dans un rayon de 5 km même si le vent est de moindre intensité. Cette garantie est comprise d’office dans les contrats assurant un bâtiment (commerce, habitation, entrepôt). Dans le cas de dommages consécutifs à une action du vent, l’assureur intervient dans le cadre des garanties prévues dans les déclarations initiales du contrat après réception d’un rapport chiffré par un expert mandaté.

Second type de garantie : la catastrophe naturelle. Elle est subordonnée à la publication d’un arrêté interministériel classant l’événement en catastrophe naturelle. Pour ce faire, les dégâts engendrés par un cyclone, une inondation, un tremblement de terre, ou un raz de marée doivent être déclarés à l’assureur, mais également à la municipalité qui déclenchera les démarches auprès des autorités.

Certains biens mobiliers tels qu’antennes, pergola, volets ou objets mobiliers qui n’ont pas été mis à l’abri sont exclus de ces garanties, tout comme les frais inhérents à la révision courante de la toiture.

Que faire si je suis sinistré ?

Envoyer à votre assureur, et si besoin à la commune, un dossier de sinistre complet comprenant photos et liste des dommages. L’expert passera ensuite.

Quelles franchises sont appliquées ?

Le franchises sont variables en TOC, et s’élèvent à 381 euros en catastrophe naturelle pour les particuliers. Pour les professionnels, la garantie catastrophe naturelle prévoit une franchise de 10% avec un minimum de 1140 euros. Si l’indemnisation en TOC se fait vétusté déduite, en catastrophe naturelle elle se fait en valeur à neuf.

Puis-je m’assurer contre des dégâts spécifiques ?

Il existe des garanties optionnelles, donc payantes, telles que celle couvrant les frais provoqués par les eaux de pluie chassées par le vent (des entrées d’eau qui ont détérioré votre intérieur). Ou encore des garanties annexes, concernant par exemple la perte de marchandises en chambre froide, qui sont déjà comprises dans le contrat d’habitation ou le contrat professionnel.

Mon véhicule ou mon bateau sont-ils couverts en cas de cyclone ?

Oui si vous avez souscrit une garantie dommages tous types d’accidents (dite tous risques).

/* ]]> */