Dossier spécial Madinmag

Dossier nautisme : yoles, la SARA 1er bwa dressé de la tradition

yole SARA

Fin juillet, la yole du Marin de l’association Yole Net 2000 s’élancera avec l’ambitieux projet de rééditer la performance de 2012 qui lui avait permis de remporter le Tour de Martinique de Yoles Rondes. Pour atteindre ses objectifs la yole a fait appel depuis 2015 à un nouveau sponsor : SARA Energies Nouvelles. Un mariage de raison pour ces deux mondes qui partagent des valeurs communes.

Par Thomas Thurar

Quand Dominique Bastol, le chargé de communication de l’association Yole Net 2000 a contacté Philippe Guy, nouveau directeur général de la SARA (la Société anonyme de la raffinerie aux Antilles) pour lui proposer de faire partie de ses 2 partenaires principaux, avec Brasserie Lorraine, celui-ci n’a pas tergiversé, il a été convaincu tout de suite, se souvient Nathalie Chillan, la responsable de communication. « Ce qui a séduit Philippe Guy, ce sont les valeurs de solidarité, de pugnacité, d’engagement, d’exigence, de cohésion exprimés par les yoleurs. Ces valeurs au sein de la yole correspondaient tout à fait à celles qu’on transpose dans notre entreprise au niveau des collaborateurs ». Synergies des valeurs donc, mais aussi engagement dans la pérennisation du patrimoine culturel. Nous avons aussi la réelle volonté de faire perdurer les traditions : nous avons choisi la yole qui est un emblème du point de vue de la tradition en Martinique. »

Un partenariat dont se réjoui l’association Yole Net 2000 qui cherchait à mettre en place des collaborations sur le long terme, 3 ans en l’occurrence. Un nouveau type de convention qu’elle a pu inaugurer avec SARA Energies Nouvelles.
« Nous attendons de pouvoir grandir avec la SARA, qu’elle nous accompagne le plus longtemps possible pour figurer parmi le top 3 des équipages. Et cela passe par les moyens de nous entrainer, disposer d’un coach sportif, … pour devenir plus compétitifs, pour être meilleurs sur le plan d’eau ».

Cette collaboration a d’abord débuté par l’activité BB yoles, puis s’est étendue à la compétition avec la grande yole, précise Dominique Bastol, un souhait cher à Philippe Guy qui voulait mettre l’accent d’abord sur les jeunes et donc la possibilité de les intéresser à leur patrimoine. Mais au-delà de l’apport financier annuel conséquent s’est développée, entre les 2 parties, une relation humaine. « SARA Energies Nouvelles nous apporte une vraie solution et un vrai  soutien logistique », rappelle M.Bastol. En effet, l’industriel a mis à disposition de l’association un local pour la construction de la nouvelle yole et a participé à l’achat de nouvelles voiles.

Pour le 33e tour qui se déroulera du 30 juillet au 6 août, la SARA confie ne pas exiger de résultats, mais apprécierait de voir la yole aux premières places. ça tombe bien, l’association Yole Net 2000 vise au mieux de décrocher la victoire, au pire de figurer sur le podium. Parallèlement au tour, la société va en profiter pour communiquer sur son nouveau projet
« faire vivre les énergies ». Il s’agit de mettre en avant sur les réseaux sociaux toutes les énergies positives déployées dans le cadre de l’engagement sociétal de la SARA (éducation, insertion, développement durable, environnement, sécurité) notamment, à l’initiative de la SARA. A suivre donc !

/* ]]> */