Dossier spécial Guyamag

Dossier environnement : Netactions, le digital au service du développement durable

Paul-Richard Vingadassalom

Alors que les activités humaines et l’industrie bouleversent le climat, la question du  développement durable concerne toutes les entreprises. Chacune ayant un rôle majeur à jouer quelle que soit sa taille, via la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Or, les technologies digitales jouent un rôle clé pour améliorer la performance sociale et l’impact environnemental des sociétés. Les échanges en interne, mais également en externe évoluent et le digital tend vers cette amélioration.

Par Paul-Richard Vingadassalom, fondateur de Netactions

 

Une démarche RSE est toujours bénéfique pour l’entreprise. En effet, elle permet une meilleure transparence avec ses parties prenantes, ses salariés, ses fournisseurs ou encore ses clients. Par le biais de différents supports digitaux, les sociétés connaissent une évolution des processus et des méthodes de travail.

L’utilisation de nouvelles technologies digitales est gage d’opportunités sur de nouveaux marchés. Ils proposent à leurs clients des produits et services qui contribuent à réduire leur empreinte environnementale. L’exemple de la récupération des mobiles et équipements réseaux usagés est l’une des preuves de cette démarche éco-responsable. Les mobiles et équipements vétustes sont recyclés en conformité avec la règlementation européenne donnant ainsi aux objets une nouvelle vie après reconditionnement.

Le transport et la desserte de marchandises sont deux domaines dans lesquels le digital apporte de la valeur ajoutée. À Lyon, le projet Optimod’Lyon a lancé une application mobile unique qui permet de calculer son déplacement en temps réel quels que soient les modes de transport utilisés. Cette plateforme de prédiction de trafic fonctionne grâce à des capteurs disposés dans toute l’agglomération. Les utilisateurs peuvent choisir le mode de transport le plus efficace pour se rendre d’un point à un autre. Une entreprise de livraison peut ainsi varier ses itinéraires en fonction des embouteillages et ainsi gagner en temps, en argent et en limitant son impact environnemental.

Les démarches économiques des organismes d’état (Impôts, Urssaf, Igrc, …) favorisent la dématérialisation comme la télé-déclaration et le télé-paiement des charges des entreprises, les attestations fiscales et sociales, la taxe d’apprentissage, …

Le citoyen est également concerné via sa télé-déclaration des impôts, du dépôt de plaintes, demande d’acte d’état-civil, le paiement de ses factures de consommation courante (EDF, eau, loyer, …) extrait du bulletin n°3 de son casier judiciaire, les e-relevés (banques), les consultations et opérations bancaires, le suivi de ses relevés de prestations (les mutuelles, la CAF, la Sécurié Sociale, …)

Autant d’exemples qui montrent qu’aujourd’hui, les avancées digitales soutiennent le développement durable et responsable.

On l’a bien compris, chaque société et chaque salarié peut être « green-inside » à son échelle, il suffit d’adopter des attitudes éco-responsables comme :

– limiter les impressions

– privilégier le courrier électronique

– classer électroniquement

– développer les visioconférences (réduire impact carbone et les déplacements)

– trier les déchets et recycler ceux qui peuvent l’être (papier, carton)

Dans cette démarche de dématérialisation, nous conseillons aux entreprises de se faire accompagner et ainsi de bénéficier rapidement de multiples avantages : gain de temps, économie, fidélisation, productivité et préservation environnementale.

Pour aller plus loin

• Conseil en Green IT : la solution pour vous aider à limiter l’impact environnemental de votre IT.

• Le livre blanc « réduire la consommation d’énergie des équipements IT » : des solutions concrètes pour les entreprises.

/* ]]> */