Actualités des réseaux Karumag

Le Comité Caribéen des Assurances devient le Comité des Assureurs Antilles-Guyane (CAAG)

cca

Le CCA est une association créée en 2010 issu des fusions des comités des assureurs de Guadeloupe, Martinique et Guyane. Elle regroupe l’ensemble des compagnies et mutuelles implantées sur les Antilles-Guyane. Son rôle est triple : représenter la profession auprès des acteurs politiques, économiques et des autorités locales, traiter les problématiques des différentes branches d’assurance et faire de la prévention.

Propos recueillis par Coralie Custos

Pourquoi avoir décidé de changer de dénomination ? 

Loup de Fréminville, président du CAAG : Nous souhaitions actualiser notre statut pour qu’il soit en adéquation avec les départements sur lesquels nous travaillons quotidiennement. En remplaçant « Caribéen » par « Antilles-Guyane », nous nous réalignons tout simplement sur la couverture géographique des assureurs que nous représentons. Nous voulions, de surcroit, donner du sens à notre proximité, en remplaçant le mot
« Assurance » par « Assureur ».

En changeant de nom, le fonctionnement du Comité des Assureurs Antilles-Guyane sera-t-il différent ? 

Non, pas du tout ! Nous fonctionnerons toujours sous le triptyque des commissions qui réalisent des expertises sur des sujets techniques et assuranciels. Ainsi, la commission « Automobile » sera animée par Nathalie Louison qui assurera un rôle de prévention pour lutter contre l’alcoolisme et la vitesse au volant. Un grand projet en collaboration avec la préfecture veillera à établir une campagne commune de sensibilisation auprès des usagers.

Valentin Marié à la tête de la commission « Assurances de personnes » interviendra sur les dispositifs d’épargne, sur les contrats de l’assurance-vie relative à la Loi Sapin II. Mais également en poursuivant la diffusion des spots conseils réalisés localement sur différentes thématiques d’assurances dont la communication sur les médias TV de Guadeloupe, Martinique. et Guyane. Elle a connu un véritable succès en 2015 et 2016.

Enfin, la commission « Dommages aux biens, catastrophes naturelles, » sera représentée par Jean-Louis Morand. Cette dernière prévoit la mise en place de plusieurs actions en collaboration directe avec différents services de l’Etat (gendarmerie, préfecture, mairies et DEAL) pour la prévention des risques naturels. En effet, dans une problématique insulaire, la commission travaille sur la mise à disposition d’une cartographie des zones côtières et inondables aux Antilles et en Guyane Française. Des formations techniques pour les professions à risque sont également à l’agenda.

Quels sont les différents objectifs de ce nouveau mandat ?

Dans la continuité de la mandature 2015-2016, nous nous sommes fixés avec les membres du bureau, trois axes majeurs. Travailler avec une approche régionale afin de mettre en place des actions communes à nos trois départements et générer des économies d’échelle. Mener des actions de prévention « terrain » plus efficaces via nos 3 commissions grâce à une meilleure prise en compte des spécificités et problématiques de la profession sur nos territoires. Continuer à faire évoluer notre mode de communication pour changer l’image austère que beaucoup de personnes se font des assureurs.

/* ]]> */