Dossier spécial Madinmag

SEMAG : aménage le territoire de demain

SEMAG

Son métier : proposer une ville de qualité aux habitants. Aménageur, constructeur et bailleur guidé par l’excellence environnementale, la SEMAG est un atout pour le développement de la Martinique.

Par Julie Clerc

La SEMAG, société d’économie mixte locale, s’est donné pour vocation de répondre aux enjeux de développement de la Martinique. Comment ? Par la réalisation d’études et la mise en œuvre d’opérations d’aménagement bien sûr. Mais aussi par la construction de logements locatifs. Trait d’union entre politiques publiques et acteurs économiques dans un but d’optimisation des deniers publics et des investissements privés, la SEMAG œuvre avec un supplément d’âme : le développement durable.

En Martinique, outre la rénovation du Centre de carénage du Marin, la SEMAG s’est concentrée sur l’offre de logement forte d’une solide expérience. La SEMAG cumule les rôles de promoteur social et de bailleur social : une fois les logements livrés, elle en assure la gestion.

Chaque année, la SEMAG fait sortir de terre cent cinquante logements sur l’agglomération de Fort-de-France : logement locatif social (LLS), logement locatif très social (LLTS) et logement intermédiaire (PLS). Citons la résidence Manga Bé à Fort-de-France, Fidji à Acajou- Lamentin, ou encore Les terrasses d’Angelina, Piété et Enclos à Schœlcher.

Cette année, la SEMAG fête ses cinq ans en Martinique. « Les collectivités nous ont déjà testés. Elles nous savent expérimentés et capables d’apporter des offres de logements différenciées en tant qu’aménageur doté d’une vision globale du territoire », analyse Laurent Boussin, directeur général. Pour preuve, la SEMAG allonge la foulée et investit 150 millions d’euros en 2017 en Martinique et Guadeloupe, contre 46 millions en 2011, et affiche des résultats en forte croissance. L’objectif du conseil d’administration : atteindre un parc de 4000 logements en gestion fin 2018 sur les deux îles.

Soucieux de la problématique de la transition énergétique, la SEMAG s’engage en faveur du développement durable. Ses résidences sont équipées de panneaux solaires, de brise-soleil et d’économiseurs d’eau. En outre, des projets de bâtiment à énergie positive devraient prochainement voir le jour. « En tant qu’aménageur du territoire, nous posons un acte professionnel lourd de conséquences, la réflexion en amont est donc fondamentale. J’ai d’ailleurs privilégié le recrutement d’ingénieurs ayant des profils environnementaux », confirme Laurent Boussin. 

/* ]]> */