Commerces Guyamag

DS 3 Nouvelle Signature : l’héritière prometteuse

DS3

En 2010, Citroën présentait la DS 3, première icône d’une relance française dans le secteur du haut de gamme. Six ans et 390 000 exemplaires vendus plus tard, après le relookage des DS 5 et DS 4 en 2015, voici la DS 3, génération 2016. Au programme, une partie avant redessinée qui abandonne les chevrons dans la calandre, une offre de moteurs élargie et des équipements high-tech inédits.

Par J.P. Rivière

La première dynastie DS

C’est au Salon de l’Automobile de 1955 qu’apparaît la première DS. Elégante, déjà futuriste, dotée de lignes pures et d’une technologie d’avant-garde, la DS 19 va déchaîner les passions. Le mythe est né, sous les mains du carrossier Flaminio Bertoni. A la fermeture du Salon, dix jours plus tard, 80 000 commandes fermes auront été prises. Suivront alors la DS 21, la Pallas, le cabriolet, jusqu’à la DS présidentielle du Général de Gaulle. Comme son cahier des charges l’exige, elle mesure 6,53 mètres. Elle est plus longue que la Lincoln du président des Etats-Unis. Le sémiologue Roland Barthes, dans son livre Mythologies, en donne une image juste et définitive : « Il y a dans la DS l’amorce d’une nouvelle phénoménologie de l’ajustement, comme si l’on passait d’un monde d’éléments soudés à un monde d’éléments juxtaposés et qui tiennent par la seule vertu de leur forme merveilleuse, ce qui, bien entendu, est chargé d’introduire à l’idée d’une nature plus facile ».

En 1972 la DS 23 est la dernière d’une dynastie qui règne sur le monde depuis vingt ans et qui tire sa révérence en juillet 1975.

La DS 3 Nouvelle Signature a naturellement hérité du savoir-faire de la Maison DS. Sans lui, l’innovation ne serait que performance mécanique. La sélection et l’excellence des matériaux de sellerie par exemple, s’appuient sur une expertise artisanale des selliers et sur un long processus d’apprentissage et de savoir-faire unique, comme la conception cuir bracelet des sièges à l’image du bracelet de montre, signature emblématique de la marque.

Restylage étudié

Rappelons avant tout que DS n’est devenue une marque que depuis 2014. C’est dire que si la progression est régulière, elle se fait à vitesse raisonnable. Prendre ses distances avec la marque Citroën demande du temps. Malgré ses six ans d’âge, la citadine chic réalise plus de 50% des ventes du constructeur en 2015 (16 175 sur les 30 257 immatriculations) avec une légère progression de 1,6%.

Le premier lifting de la DS 3 date de 2014. Les designers avaient alors modernisé sa signature lumineuse. Aujourd’hui elle est dotée à l’avant de projecteurs Xénon Full LED et lumières DRL, et à l’arrière de feux 3D à LED. Depuis, le modèle a évolué grâce à l’enrichissement de ses équipements et au renouvellement des motorisations. La nouvelle identité visuelle est apparue sur la face avant pour remplacer les chevrons Citroën sur la calandre et le hayon arrière.

La calandre DS Wings

La DS 3 Nouvelle Signature a adopté la calandre Double Wings inspirée par celle du concept-car Divine, qui lui donne un avant retravaillé et surprenant. L’originalité de cette calandre tient à ses deux ailes chromées qui signent l’apparition pour la première fois sur une DS de doubles « Wings ». L’habituelle aile chromée qui souligne les projecteurs avant est doublée par une seconde, en bas de la calandre, qui rejoint les deux antibrouillards, eux aussi redessinés. Ainsi, il est fort à parier que les futurs modèles se distingueront par cette calandre Double Wings, notamment le SUV compact attendu fin 2017.

Design à la carte

Un pavillon flottant, le traitement bi-ton de la carrosserie (toit, caisse) et la ligne de ceinture de caisse au dessin d’aileron de requin parachèvent le nouveau style de la DS 3. A noter les nouvelles teintes de toit « Brun Topaze » et « Emeraude »,
pour la berline et 15 jantes alliage de 16 et 17 pouces. Le catalogue permet donc 44 combinaisons possibles en combinant toits et caisses, pour une voiture véritablement habillée à la carte. La personnalisation est un des arguments de la DS 3 depuis son lancement. Les autres nouveautés concernent la sel-
lerie avec le tissu Dinamica Noir Basalte ou le cuir nappa Brune Trinitario. Côté équipements, elle s’enrichit de radars de recul.

Motorisation Puretech

La palette de motorisations s’appuie toujours en essence sur le 1.2 Puretech 82 (boîte manuelle), le 1.2 Puretech 110 (automatique EAT6) et 1.2 THP 165. En diesel, les 1.6 BlueHDi de 75, 100 et 120 ch. et leur système de catalysation SCR sont reconduits. Le comportement routier est vif et excitant grâce à des liaisons au sol incisives et surbaissées. La voiture offre réactivité et sécurité à tout instant avec un environnement de conduite dédié à la sportivité. Les assises basses et enveloppantes s’accordent parfaitement avec le volant sport avec méplat. Une synthèse parfaite entre dynamisme et confort.

Confortable, performante et glamour

Les apparences sont trompeuses. La DS 3 Nouvelle Signature offre 5 vraies places et une banquette arrière rabattable. Le coffre est le plus grand de sa catégorie avec 285 litres de capacité. L’assise basse, les sièges enveloppants et le volant sport tronqué assurent de réelles sensations dynamiques. La connectivité est intuitive et facile d’utilisation. L’ordinateur de bord multifonction est accessible sur une tablette tactile 7’’ pour profiter des dernières technologies telles que DS Connect Box ou MyDS ainsi que du système audio ou de la caméra de recul selon les versions.

La DS 3 Nouvelle Signature est sans conteste une petite citadine compacte, toit personnalisable et stylée, et plutôt glamour !

/* ]]> */