Guyamag Karumag Madinmag Portraits

Ainsi soit Sophie Londinière

SOPHIE LONDONIERE 1

Sophie Londinière a créé Soyons Black, une marque de sous-vêtements féminins, et commercialise des collants pour toutes les peaux noires, de la plus claire à la plus foncée pour un effet couleur chair. 

Par Willy Gassion

Sophie Londinière c’est d’abord un look. Une mantille noire sur son crâne rasé lui donne un faux air de Grace Jones. Ses jambes interminables dépassent de son short en cuir noir. Des jambes qu’on croirait nues et que Sophie a en réa-lité habillées de collants dont la couleur se confond avec la carnation de sa peau.

Longtemps la jeune femme a cherché collant à sa peau comme on cherche chaussure à son pied. Une quête qui s’est avérée vaine. Sophie Londinière doit alors se résigner à porter des collants qui ne lui conviennent pas. Comment alors être élégante ainsi vêtue ? « En France dans le marché des collants, les marques classiques ne proposaient qu’une seule couleur destinée aux peaux noires. Mes collants sont conçus pour toutes les peaux, de la plus métissée à la plus ébène, même les femmes blanches peuvent les porter. Les tons de mes collants correspondent à la carnation exacte des femmes qui les portent. J’utilise le nylon, c’est la matière qui se rapproche le plus de la soie, le nylon est à la fois doux et agréable à porter ».

SOPHIE LONDONIERE 2Comme un cadeau fait aux femmes, Soyons Black voit le jour en décembre 2011. Une entreprise dont Sophie Lon-dinière est la présidente. Elle est épaulée par un associé qui comme elle, au départ, ignorait tout de la fabrication des sous-vêtements féminins. « Je voulais du made in France mais nous avons rencontré des difficultés, nous nous sommes tournés vers la Tunisie qui était alors en proie au printemps arabe, et c’est en Chine que nous avons trouvé un fabricant dont nous sommes très satisfaits. Nos collants sont vendus sur notre site Internet et dans différents points de vente à Paris, à Lille et en Belgique. »

Soyons Black est la première marque de collants couleur chair à s’être implantée en France. « Au lancement de la société nous avons fait fabriquer plus de 5000 paires de collants, les ventes depuis augmentent régulièrement et les points de vente se multiplient. Notre clientèle devient internationale, nous recevons des commandes du continent africain, des Etats-Unis, du Canada, d’Italie, d’Angleterre, d’Allemagne, de Suisse et aussi des Antilles pendant le carnaval ».

Rien ne prédestinait cette Saint-franciscaine à se lancer dans le business du sous-vêtement féminin. Après l’obtention d’un bac artistique obtenu en Guadeloupe, Sophie entame des études d’architecture d’intérieur et sort diplômée de l’académie Charpentier de Paris. Elle crée au début des années 2000 une entreprise de fresques murales. « Je réa-
lisais des fresques gravées dans du plâtre, des bas-reliefs. J’en ai réalisé dans tous les cafés Columbus qui ouvraient à Paris ». Sa formation d’architecte d’intérieur et de designer permet à la cheffe d’entreprise de maîtriser l’image de Soyons Black : « j’ai fait tout le design de ma marque. J’ai créé le logo et conçu le packaging qui se présente comme un écrin et peut être réutilisé par la cliente ».

Sophie Londinière ne se contente pas de couvrir élégamment les jambes des filles. Elle leur permet aussi de devenir ce qu’elles sont, de se vêtir de leur identité. « Soyons Black c’est être enfin soi-même quand on porte un collant de ma marque, on porte sa bonne couleur de peau ».

 www.soyonsblack.fr 

/* ]]> */