Communiqués Guyamag

Y’a de l’Orange dans l’air

orange guyane

Il y a moins de deux ans, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) dévoilait le nom des opérateurs auxquels elle attribuerait les fréquences 4G en Guyane et classait Orange en première position. 

Depuis, Orange poursuit la mise en place de son réseau afin d’offrir une couverture optimale du territoire. Vincent Poujol, ancien DG Antilles-Guyane d’Orange Caraïbe annonçait en 2016 : « Dans moins de trois ans, le trafic data atteindra les 1000 teraoctets par mois, (…) soit 10 fois plus qu’aujourd’hui. Effectivement, en juillet 2017, Orange comptait 66 sites 4G, en Guyane. Cela lui permet d’offrir plus de capacité sur le réseau et des vitesses de téléchargement plus rapides : jusqu’à 150Mb/s en 4G et 370 Mb/s en 4G+. De quoi télécharger depuis son smartphone et en toute mobilité, une chanson en une seconde, un album en dix secondes, un film en deux minutes, ou regarder la télévision en direct. 

Pour étendre la couverture 4G sur les principaux bassins de vie de la Guyane, Orange a déjà investi 134 millions d’euros dans les infrastructures et poursuivra ses investissements jusqu’en 2020. Aujourd’hui Orange couvre plus de 80% de la population guyanaise, répartie entre les bassins d’Apatou, Saint-Laurent-du-Maroni, Mana, Sinnamary, le CSG, Kourou, Macouria, l’île de Cayenne, Montsinnéry, Roura, St Georges, et bientôt Cacao (juin). D’ici trois ans, Orange s’est engagé à couvrir 93% de la population. 

L’axe « Kourou – Saint-Laurent-du-Maroni » régulièrement pointé du doigt pour son manque de couverture mobile fait lui aussi l’objet d’améliorations. « Au fur et à mesure que nous couvrons davantage de population, les zones blanches se résorbent »
précise Chantal Maurice, déléguée régionale d’Orange Guyane.

 

/* ]]> */